Actualités

Le MCG à Berne pour une défense efficace des Genevois

MCG Liste 19

Plus uni que jamais, le MCG présente 9 candidats pour le Conseil national et 1 pour le Conseil des Etats. Le MCG qui a connu des succès incontestables ces derniers mois, autant au Conseil d’Etat, au Grand Conseil qu’au Conseil national, fait le choix de toujours mener une politique crédible et honnête. Il a pris ainsi le rôle d’arbitre de la vie politique genevoise, devenant incontournable. Au moment où la classe politique genevoise a été largement déconsidérée, il convient d’affirmer ces valeurs et de donner un message fort en soutenant massivement le MCG.

Le programme en 9 points du MCG pour Berne

1. Assurance-maladie : nous voulons savoir où passe l’argent des Genevois !
Les budgets des ménages sont sinistrés, en raison des primes insupportables de l’assurance-maladie. Le MCG a été l’un des premiers partis de Suisse à dénoncer la hausse des primes maladie. Nous nous engageons de poursuivre notre travail en priorité pour savoir où disparaît l’argent des Genevois ! Cette transparence est essentielle pour sortir de l’impasse.

2. Emploi : nos compétences locales doivent être prioritaires
Suite à l’acceptation de l’initiative contre l’immigration de masse, la Confédération a mis en place des mesures trompeuses et inefficaces au mépris de la volonté populaire. Il faut agir au plus vite. La hausse du nombre des travailleurs frontaliers prouve que rien ne se fera sans des mesures fortes de l’Etat.

3. Des prestations améliorées pour les demandeurs d’emploi de plus de 50 ans
Certains veulent prolonger l’âge de la retraite mais nos chômeurs , à partir de 50 ans, sont défavorisés sur le marché de l’emploi. La Confédération doit mettre en place des mesures fortes pour ces personnes qui sont souvent réduites à l’aide sociale.

4. Réchauffement climatique : imposer la Suisse comme pivot des négociations
Toute mesure efficace et supportable visant à préserver notre Planète pour les générations futures doit être soutenue et la Suisse doit être à la tête des initiatives internationales en ce domaine. Il est impératif de favoriser la consommation de produits locaux.

5. Améliorer la mobilité par l’autonomie cantonale
Une autonomie cantonale doit être reconnue pour réglementer les flux de véhicules sur leurs territoires. Ainsi, Genève doit pouvoir décider librement de sa politique en instaurant pour les pendulaires frontaliers qui négligent les transports publics une taxe « pollueurspayeurs ».

6. Pas d’accord cadre avec l’Union européenne sans respect de la démocratie directe
Si accord cadre il y a entre l’Union européenne et la Suisse, il doit impérativement préserver notre démocratie directe et empêcher l’application directe en Suisse de décisions prises unilatéralement à Bruxelles. Nous refusons toute atteinte à la souveraineté de notre pays, en particulier pour la sécurité alimentaire (viande aux hormones), les questions économiques et sociales ainsi que l’emploi.

7. AVS et 2e pilier: défendons les rentiers!
Actuellement, les rentes AVS de couple sont beaucoup trop basses. Le MCG est partisan d’une individualisation de ces rentes qui permettrait d’établir une équité et correspond à notre société actuelle. Il convient également de réformer en profondeur le 2e pilier (prévoyance professionnelle), pour éviter que les taux imposés aux plus de 50 ans soient beaucoup trop élevés et donc dissuasifs pour les employeurs.

8. Taxons les robots !
Une taxe liée à la robotisation des entreprises doit être instaurée lorsque ce développement technologique implique la suppression d’emplois.

9. Des frontières mieux surveillées
Genève doit bénéficier de renforts significatifs de gardes-frontière aussi bien pour renforcer la sécurité de son territoire que pour assurer le respect strict des règlementations du commerce transfrontalier. Pour la défense de ce territoire, nous soutenons l’armée qui doit disposer de matériel performant à même de répondre aux défis actuels: terrorisme, menaces en relation avec la cybercriminalité, crises géopolitiques.

 

Image
Imprimer